Chirurgie seins tubereux

Les femmes connaissent différentes malformations mammaires parmi lesquelles, l’hypoplasie, l’hypertrophie, l’aplasie ou encore les seins tubéreux. Chacune de ces anomalies des seins a en chirurgie esthétique, un traitement spécifique. Quel est le traitement des seins tubéreux ? Comment se manifestent-ils ?

Les seins tubéreux se caractérisent par un aspect tubulaire, c’est-à-dire, qu’ils ont la forme d’un tube, notamment avec la base du sein rétrécie au niveau du thorax, dans les cas où la malformation est sévère. Sinon, on distingue 3 types de seins tubéreux qui ont chacun un traitement adapté.

Types de seins tubéreux

Même si les causes de ces difformités des seins demeurent inconnues, on peut remarquer que l’anomalie ne se présente pas de la même façon chez toutes les femmes. On distingue à cet effet donc :

  • L’absence du segment inféro-interne, une aréole tourné vers le bas et en dedans. Ce cas est le plus fréquent ou stade I.
  • Au stade II, toute la portion inférieure du sein est inexistante, et l’aréole ici aussi est fixée vers le bas.
  • Au stade III, il n’y a ni segment inférieur ni celui supérieur dans certains cas. Le sein ressemble plus à un tube ici qu’à autre chose.

Outre ces difformités, d’autres anomalies à corriger au cours d’un traitement des seins tubéreux sont : le sillon sous-mammaire anormalement haut, l’aréole énormément large à cause d’une protusion glandulaire ou seins tombants.

En somme, le traitement des seins tubéreux est donc une chirurgie correctrice, reconstructrice et esthétique des seins. Il s’agit avant tout de corriger des anomalies congénitales des seins, et d’offrir à ces femmes une plus belle et harmonieuse poitrine.

Chirurgie seins tubéreux : traitement et principales étapes

Le type de traitement proposé aux seins tubéreux se fait en fonction de chacun de ses stades ou degrés d’imperfections. Plusieurs techniques peuvent être combinées au cours de cette intervention.

Il est possible de procéder à une simple plastie des seins avec des cicatrices verticales ou en T ce qui permet alors de remodeler la poitrine. Toutefois, il est possible d’associer une chirurgie d’augmentation des seins à cette plastie mammaire. Dans ce cas, le chirurgien procédera, si telle est la décision de la patiente, à la pose d’implants mammaires en gel de silicone ou par injection de graisse qu’on appelle aussi lipofilling.

L’opération des seins tubéreux

L’opération des seins tubéreux dure en moyenne 1h 30 mn. Elle se déroule sous anesthésie générale. Le but du premier geste chirurgical est de corriger l’anomalie tubulaire du sein. Dans ce cas, le chirurgien va diminuer la taille, remonter l’aréole et restaurer le segment sous-aréolaire. Les cicatrices de cette intervention peuvent être localisées autour de l’aréole, ou placées verticalement, c’est à dire, aller de l’aréole vers le pli sous-mammaire.

Suites opératoires

Les suites d’une chirurgie des seins tubéreux peuvent être légèrement douloureuses et surmontables à l’aide des antalgiques. Elles peuvent aussi être marquées par un œdème et des ecchymoses. La patiente est tenue de garder pendant 1 mois et demi, le soutien-gorge qui lui est prescrit. Un arrêt de travail de 3 semaines peut être nécessaire dans certains cas. La reprise du sport se fait 3 mois après l’intervention.

A consulter également 

Différentes techniques d’augmentation mammaire