Chirurgie esthetique/plastique

Cicatrices d’une abdominoplastie

Suite à un amaigrissement intensif ou des grossesses, le tissu abdominal est relâché, c’est pourquoi plusieurs personnes recourent à une lipectomie abdominale, qui est une intervention chirurgicale visant à :

  • Avoir un ventre plat.
  • Retendre le tissu cutané et musculaire relâché.
  • Repositionner l’ombilic.

Le type de la cicatrice dépend largement du type de l’intervention elle-même.

Les types de plastie abdominale

  • L’abdominoplastie à haute tension supérieure : permet d’optimiser le résultat de l’intervention. Elle assure une sécurité opératoire accrue et une sculpture aboutie de l’abdomen. Au cours de cette intervention, le chirurgien creuse la zone de l’estomac pour un ventre plus plat et une cicatrice moins visible et moins de risques post-opératoires.
  • L’Abdominoplastie circulaire ou bodylift est faite lorsque le relâchement cutané parvient au dos. La cicatrice est alors circulaire pour atteindre la zone lombaire.
  • La mini-abdominoplastie est réalisée lorsque l’excès de peau est seulement localisé sous le nombril. La différence au niveau de la cicatrice c’est qu’il n’y en pas autour du nombril.

Les différentes cicatrices d’une abdominoplastie

Cicatrices abdominoplastie

Les traces laissées diffèrent selon le type de la plastie faite.

  • La cicatrice principale est faite au-dessus du pubis et s’étend d’une hanche à l’autre. On la trouve presque pour tous les types de chirurgies de l’abdomen. Son étendue diffère d’un patient à un autre.
  • La cicatrice circulaire autour du nombril est faite pour repositionner l’ombilic à travers un orifice crée à la fin de l’intervention. Cette cicatrice n’est pas faite dans le troisième type de chirurgie plastique de l’abdomen qui est la mini abdominoplastie.
  • Une troisième cicatrice verticale entre le pubis et l’ombilic peut être faite dans des cas rares. Lorsque le patient opéré a déjà une cicatrice verticale suite à une intervention chirurgicale au même endroit ou tout simplement, la peau excédentaire verticale ne peut être sectionnée qu’à travers une incision verticale.

Une nouvelle technique de « haute tension supérieure » permet de diminuer les tensions sur les cicatrices. Elle les répartit de manière rigoureuse et équilibrée sur la totalité de l’abdomen, pour un joli rendu plus fin.

Risques et complications des cicatrices

Les risques liés à la cicatrisation peuvent être dus à des Infections à cause d’une mauvaise hygiène ou tout simplement une mauvaise suture. C’est pourquoi il faut opter pour un cadre de soins de qualité avec un chirurgien professionnel et spécialisé.

Durant la phase hyperplasique, c’est-à-dire les deux mois qui succèdent l’intervention, la cicatrice peut s’enflammer un peu, ou durcir et devenir rouge. Tout de suite après, elle s’éclaircit et s’uniformise petit à petit au bout d’un an ou un an et demi. Elle ne va pas disparaitre totalement mais elle s’atténue graduellement.

D’autres risques peuvent survenir comme une rougeur tenace, la plaie peut avoir l’air d’une égratignure, ou même dans certains cas devenir une cicatrice Chéloïde. Cette cicatrice hypertrophique est causée par une production excessive de collagène lors de la cicatrisation, d’où une surproduction dermique. Mais ceci est récupérable par le retrait chirurgical, la presso thérapie, la corticothérapie et/ou la radiothérapie.

L’estompage des cicatrices

La durée de la cicatrisation des incisions est un peu longue et c’est à partir de la première année suivant l’opération que l’on peut avoir une idée de la forme définitive de la cicatrice. Le chirurgien utilise des fils résorbables, dont il ne faut pas se soucier puisqu’ils disparaissent tout seuls. Grâce à un doigté d’experts le chirurgien laisse une cicatrice fine et régulière.

Les cicatrices de la chirurgie de l’abdomen sont définitives mais peuvent facilement être dissimulés par les sous-vêtements.

Pour améliorer l’aspect de la cicatrice, il est conseillé de porter un pansement spécifique de silicone pour lui permettre une bonne évolution et une surface homogène et plate.

Il est déconseillé d’exposer ses cicatrices aux rayons UV qu’ils soient naturels (provenant du soleil) ou artificiels (des cabines de bronzage) durant la première la première année.

Le tabagisme est aussi proscrit afin d’assurer une meilleure cicatrisation.

 

A consulter également

Mini plastie abdominale en Tunisie
Chirurgie de correction de la paroi abdominale